Il était une fois …  » RANCH19 « 

Nous sommes arrivés en Saône et Loire en août 2006, suite à notre rencontre avec « une ferme coup de coeur » un mois plus tôt.
Les enfants (5) ne voulant pas déménager en cours d’année scolaire, ils ne nous laissèrent guère de choix, déménagement immédiat ou 10 mois plus tard. Courageux (peut-être), inconscients (sûrement), nous voilà embarqués dans un premier lot de cartons, à la recherche d’un gîte pour nous accueillir dans l’immédiat et l’inscription précipitée des enfants dans leur nouvelle école, car la décision fut prise « sans plus attendre ».


Les premiers mois furent très durs, Manu travaillait sur Genève 4 jours par semaine et je me retrouvais seule avec nos 5 enfants (2 + 3, mais c’est une autre histoire).
Mystique, ma jument franche-montagne, séjournait dans un très bel endroit « le Bois Maillot », pension/retraite située à Saillenard dans notre futur village.
Rien ne se faisant facilement, l’achat de notre ferme prenait du retard et pire notre maison de haute-savoie sur laquelle nous avions pris un prêt-relais ne se vendait pas !
Les mois qui suivirent furent pleuplés de cauchemars et de nuits blanches, les intérêts courants à vive allure.

Après de multiples péripéties, nous entrâmes en possession de notre ferme « Ranch19 » en février 2007, mais la maison de Haute-Savoie n’était toujours pas vendue, pire, nous nous étions fait berner par un acheteur potentiel qui squattait la maison, ne payant absolument aucune facture.

Il fallut ruser pour pouvoir reprendre notre bien et finalement pouvoir le vendre, avec une bonne perte au passage.
En août 2008, moins « riches » que prévu, mais nettement soulagés de finir cette aventure, nous pouvions recommencer à vivre et à faire des projets.

Dès que l’état des terrains et des clôtures nous l’a permis, Mystique et sa copine Cheyenne, qui nous a été donnée par son ancienne propriétaire, ainsi que Max, le poney shetland sont venus nous rejoindre

Cheyenne
Mystique


Peu de temps après, Isabelle et Noisette, les ponettes et Osiris, la double-ponette, sont venues agrandir le cheptel.
Dans le courant du printemps, Sandro le frère de Manu, ainsi que sa femme, nous ont offert une magnifique jument, Out of Spirit qui nous a donné un superbe poulain, Sioux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA


Restés dans un premier temps chez Alain Robert, ils nous ont rejoints en début d’été. Ce fut la révélation pour Manu. Sioux avec qui je le retrouvais endormi dans les prés,devint son inséparable.
Une amie venant donner des cours d’éthologie à la maison fit le reste, il avait mis le pied à l’étrier.
Débarrassés de nos soucis financiers, on a pu enfin se consacrer à l’aménagement de notre ferme.
Les prés, puis l’aménagement du hangar en manège.


En octobre, notre deuxième poulinière, Hiccup in a teacup, arriva.
Elle était pleine de Hotwheel Sonny Motion. Etalon qui est depuis peu stationné en France.

Uhlan


Uhlan est né dans la nuit du 6 avril. Alain m’avait bien renseignée, je pus donc aider à la naissance, surtout que pour Hiccup s’était une grande première.

Elle fut fabuleuse. Au début, quand je pus voir la tête du poulain, je le crus mort, car rien ne bougeait et que la mise bas semblait durer longtemps. « Le véto m’avait dit que la jument devait pousser trois ou quatre fois pour que le poulain soit sorti ». Tu parles !!! Quel ne fut pas ma surprise quand enfin il fut sorti de le voir bouger. Ouahh que d’émotions, j’avais aidé à mettre bas notre premier poulain à la maison.

Pour atténuer notre sentiment d’allégresse, le lendemain le temps était à la neige.


Nous avions donc un petit poulain qui tremblotait.Mon mari lui mit sa doudoune sur le dos, pendant que je lui confectionnais vite fait une couverture polaire maison. Pas très enthousiaste au début, la chaleur de la couverture lui parut bien agréable après deux essais et il ne se fit plus prier.

Pour sa première sortie, il provoqua un attroupement et c’est à qui se chamaillait les meilleures places pour voir.


Cette année là, il n’y eut qu’un seul poulain, car Spirit ne semblait pas pleine, elle avait du avorter à un moment ou un autre.

Mais 2009, fut plus prometteuse.
En premier ce fut Hiccup qui nous donna une adorable pouliche,

« Vega Doc Irecuam »


« Vega Doc Irecuam », sorrel tobiano, Hypp, Herda et Low négatifs, agouti Aa.

C’est avec plaisir et soulagement, la première naissance ayant eu lieu, que Uhlan et moi nous nous sommes rendu à Lamotte Beuvron, pour nos premiers concours western. 3 journées passionnantes, mais oh combien épuisantes.

Puis ce fut au tour de Spirit de nous donner une magnifique pouliche black tobiano, « Vyria Cheroky Irecuam », Hypp, Herda et Low négatif, homozygote sur le gène noir.Les mères furent remises à l’étalon, et nous attendons patiemment les naissances 2010 pour fin mai et début juin.
Voici les croisements que nous avons fait pour ces futures naissances :

Out of Spirit, black tobiano homozygote, Hypp, Herda et Low négatifs.

Hiccup in a Teacup, chesnut tovéro, Hypp, Herda, LWO négatifs, agouti Aa. Toutes les deux croisées avec Cherokee Blanca, étalon tobiano, homozygote sur le tobiano et le black, appartenant à Monsieur Alain Robert.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous ne pensions pas forcément faire resaillir nos juments pour 2011, car les naissances 2010 sont prévues un peu tard dans la saison. Mais les futurity sont passés par là, et  Alain Robert ayant inscrit Cherokee Blanca et Pepsi poco Smoke nous ayant attiré, nous avons misé. Et comme nous avons remporté nos deux enchères, nous voilà reparti pour deux nouvelles naissances.

Voilà, vous savez presque tout !!

Notre petite troupe